Actualités

RIO 2016 Astier Nicolas “Jung est l’homme à battre”

RIO 2016 Astier Nicolas “Jung est l’homme à battre”
Nicolas Astier serein lors de ses premiers JO pense déjà à ceux de Tokyo © Eric Knoll

RENCONTRE. Avec ses camarades de l’équipe de France, il a débloqué le compteur des médailles d’or. L’argent en individuel le hisse parmi les plus grands. Très près de Michael Jung, le maître.

Quel souvenir gardez-vous de cette semaine de folie ?

Peut-être le moment où j’ai compris que nous avions gagné. C’est vrai que l’accueil au Club France a été assez royal : l’arrivée et cette foule emballée qui semblait aussi heureuse que nous et cela nous a fait plaisir.

Vous découvriez les jeux Olympiques. Néanmoins, de l’extérieur, vous ne sembliez pas particulièrement stressé. L’insouciance de la jeunesse ?

C’était le souci, pour faire une performance, de ne pas se rajouter de pression et ma démarche était de prendre ce complet olympique comme une épreuve comme les autres. Les règles étaient les mêmes après tout.

Devenir un jour champion olympique, était-ce quelque chose auquel vous pensiez en vous rasant le matin et si oui, depuis quand ?

 Non, je n’y pensais pas particulièrement. Avant une compétition, je pense à mon cheval, à mon équitation et à délivrer la meilleure performance possible. En espérant, bien sûr, aller le plus loin possible. La médaille d’or n’était pas une obsession. Mon obsession est de donner le meilleur de moi et sortir le meilleur de mon cheval. Et là, ce qu’il a donné était au-delà de tout espoir...Litre la suite...