Actualités

Equita Lyon 2016 Le point de ralliement

Equita Lyon 2016 Le point de ralliement
Le champion de France de dressage Pierre Volla entre Sylvain Massa et Anne-Sophie de la Gâtinais de l'élevage Massa Horse © Eric Lerouge

Devenu le salon le plus important de son secteur avec plus de 160 000 visiteurs, Equita est avant tout un lieu de convivialité raffiné et de confluence de la famille équestre.

À Lyon, pendant ces cinq jours, se croisent tous les acteurs importants de la filière. Qu’il s’agisse de loisir, de sport jusqu’au plus haut niveau mondial, de science et de recherche, de high-tech, d’équitation western, de culture, d’élevage, d’équitation ibérique, d’équitation artistique, Equita a su en devenir le passage obligé dans une mise en scène haut de gamme. Avec ses 13 hectares (17 terrains de football), Equita est désormais le deuxième salon du cheval au monde en termes de superficie. Avec 32 000 visiteurs par jour, l’événement lyonnais est celui qui peut afficher la meilleure fréquentation mondiale quotidienne. Il est également celui qui reçoit le plus grand nombre de chevaux sur un tel événement  : 3 500 représentant plus de 40 races différentes sur dix carrières ! Impressionnant quand on sait que seuls 1 000 chevaux sont réunis à Equitana, le vénérable salon biennal allemand d’Essen dans la Ruhr, plus orienté vers le côté exposition avec 850 stands contre 700 à Equita.

Chacun s’intéresse à l’activité du voisin

La force d’Equita est aussi sans doute cette capacité fédératrice dans un environnement qui sait rester convivial. Un salon où le gigantisme a su garder une dimension humaine et où finalement chacun s’intéresse à l’activité du voisin. Le seul endroit où l’on peut voir un champion olympique, Bosty pour ne pas le nommer, s’essayer au reining par exemple. Le seul endroit où les cavaliers de divers horizons s’assoient dans la même salle pour assister aux colloques du Pôle Santé et écouter les plus éminents spécialistes partager leurs découvertes et connaissances concernant la santé et le bien-être du cheval… ou du cavalier. Pendant ces cinq jours, les allées du salon grouillent, les gens se rencontrent, dialoguent, font des affaires, achètent ou se détendent avec des arrêts autour des carrières sans cesse animées. Il y en a pour tous les goûts et si le spectacle d’une de ces carrières ne plaît pas, la suivante n’est qu’à quelques pas et propose forcément quelque chose de différent...Lire la suite...